BD PLAGE sète - neuviÈME édition - samedi 29 & dimanche 30 août 2020

BD PLAGE 2020

des AUTEURS CONVIÉS POUR DES DÉDICACES ET DES CAFÉS-RENCONTRES

INVITÉ D'HONNEUR : frank margerin

Né le 9 janvier 1952 à Paris.

Frank Margerin s'installe sur les bancs des Arts Appliqués en 1968 pour en ressorxtir en 74 avec un diplôme  de laqueur et de dessinateur Textile. À partir de 1976, Margerin a d'abord frappé aux portes de la publicité avant de se voir offrir un travail par Jean-Pierre Dionnet, le rédacteur en chef de Métal Hurlant.  Le numéro six de la revue accueille ses premières planches, "Simone et Léon". En 1982, il crée "Albert et Mauricette", dont les strips paraissent dans le supplément hebdomadaire du Matin de Paris. Parallèlement à ses publications dans Métal Hurlant, il collabore aux éphémères revues Rigolo (le mensuel humoristique des Humanos), Viper, Zéro, Phosphore, Zoulou ... Il dessine dans les pages de ce dernier les reportages des journalistes Skoup et Max Flash, sur un scénario de Phil Casoar. Très vite on retrouve des dessins de Frank partout : il multiplie les pochettes de vinyles, affiches de films, concerts, festivals, illustrations publicitaires, etc. Mais de ,cette prolixité l'histoire retiendra avant tout son personnage-fétiche, Lucien, la banane la plus célèbre de la bédé, rockeur rigolard emblématique des années 80. En 1986, "Tu dis que tu l'M", chanson écrite avec ses copains dessinateurs (Denis Sire, JC Denis, Vuillemin et Dodo), propulse le Dennis' Twist à la dixième place du Top 50. En 89, Margerin se lance dans le dessin animé. "Les Aventures de l'insupportable Manu" sont diffusées sur la 5 puis sur Antenne 2, avant de devenir trois albums de vraie BD aux Humanos. Il est couronné Grand Prix de la ville d'Angoulême en 1992. En 2002, il crée le personnage de Momo le coursier pour L'écho des Savanes qui donnera trois albums chez Albin Michel. En 2006 sortie de l'album " Shirley et Dino " aux Humanos. En 2008, il intègre l'équipe de Fluide Glacial chez qui il sortira trois nouveaux albums de Lucien, âgé et père de famille. En Mai 2012, le premier opus de« Je veux une Harley » sur scénario de Marc Cuadrado, sort chez Fluide Glacial » ...

Alors que le tome 2 de Je veux une Harley (Bienvenue au club !) paraît en septembre 2013 aux éditions Dargaud, Frank Margerin et son compère Marc C uadrado prennent les commandes de leur Harley Davidson et partent découvrir la mythique route 66 (USA), tout en préparant le tome 3 de Je veux une Harley (Dargaud, 2014).

aujourd'hui, il vient à BD Plage avec le tome 6.

Joël Alessandra est né à Marseille en 1967. Il est diplômé de l’école Boulle en architecture d’intérieur. C’est en Italie qu’il publie ses premières histoires, dans la célèbre revue Il Grifo. Grand voyageur, il a notamment publié Fikrie à La Boîte à Bulles, directement inspiré de son expérience de Directeur artistique à Djibouti de 1989 à 1991, Dikhil, puis Fierté de Fer, album de voyage sur le train Djibouto-Éthiopien. Aujourd’hui installé à St Quentin dans le Gard, il a publié Bad Atmosphère, toujours aux éditions Paquet, et Instinct Sauvage sous le label Kstr de Casterman. Son dernier carnet de voyage Retour du Tchad (BAB), le porte sur les traces d’André Gide aux confins des fleuves Chari et Logone. Il réalise chez Casterman une adaptation en 3 tomes du roman d’Amin Maalouf, Le Périple de Baldassare, qui nous emmène cette fois dans des territoires du Moyent-Orient. Joël Alessandra se rend régulièrement à l’étranger et plus particulièrement en Afrique pour des interventions en Centres Culturels et Alliances Françaises. Il collabore également à de nombreux albums collectifs chez Petit à Petit, fait de l’illustration pour la publicité et la communication et travaille sur de nombreux web-documentaires alliant BD et reportage.

Texte © bedetheque.com

Erik Arnoux, né le 5 Août 1956 à Nancy. Après des études à l'Ecole Supérieure d'Art Graphique de Paris (ESAG) durant 4 années, il débute sa carrière professionnelle dès 1977 à l’âge de 21 ans dans le mensuel de sports mécaniques en BD "Plein Pot".  Devenu une sorte de “dessinateur-reporter“, Erik s’implique dans le journal dont il sera un temps rédacteur en chef adjoint. Illustrateur chez "Hanna-Barbera France" pendant deux ans, il dessine ensuite pour les magazines "Télé Junior" et "Télé Parade". Après un rapide passage dans la publicité , il entame sa carrière d'auteur chez Glénat et y dessine dès 1985 la série "Timon des Blés" sur un scénario de Daniel Bardet … En 92, il crée en solo "Sophaletta" chez Glénat, dont il réalise seul les trois premiers tomes, avant d’en confier le dessin à Dominique Hé pour un nouveau cycle à partir du tome 4… En 98, il écrit un thriller contemporain "Celadon Run" pour la collection policière "Bulle Noire", puis lance "Witness 4", une série d'anticipation dessinée par le grenoblois Chrys Millien, pour "Soleil Productions". En parallèle, il reprend pour cinq albums à la demande de son ami J.C.Kraëhn le scénario de la série moyenâgeuse des "Aigles Décapitées" dessinée par Michel Pierret à compter du tome 14, puis devient Consultant National BD pour la Caisse d'Épargne, partenaire historique du Festival d'Angoulême. Suit "la dernière Fée du pays d'Arvor", histoire d'héroïc-fantasy médiéval parue chez Glénat , dessinée par Jean-Marie Michaud.

Né le 21 mai 1971 à Béziers, Jean-Michel Arroyo se passionne très tôt pour la bande dessinée. Ses premières lectures sont des comics, au beau milieu des années Strange. Il y découvre notamment les grands dessinateurs américains d'alors (Kirby, Colan, Buscema...). Puis, c'est Hergé, Franquin, Giraud, Tardi et tous les auteurs Franco- belges avec une attirance particulière pour le dessin au pinceau, riche en déliés. Sa passion pour le sport prend le dessus pendant une dizaine d'année, mais c'est avec l'enthousiasme et l'opiniâtreté qui le caractérisent qu'il reprend ensuite crayons et pinceaux. Ce seront les éditions Joker à Bruxelles qui lui donneront l'opportunité de commencer à apprendre le métier avec la série "Le Paquebot des sables" scénarisée par Jacques Hiron. Puis en 2009, il est contacté par les éditions Zéphyr pour reprendre la série "Airblues" scénarisée par Fred Zumbiehl. Il y découvre l'univers de l'aéronautique avec un coup de cœur immédiat pour le design des avions des années 40 à 60. Fasciné par le graphisme d'auteurs comme Milton Caniff, Frank Robbins, Roy Crane, il retrouve cette influence chez des dessinateurs Franco-belges comme Jijé, Eddy Paape... et Victor Hubinon, le dessinateur de "Buck Danny" et "Barbe Rouge", pour les plus célèbres ! Il ne possède à l'époque que 2 albums de Buck Danny : "Ciel de Corée" et "Les Agresseurs" de Francis Bergèse. Déjà amoureux du trait classique d'Hubinon, il apprécie également beaucoup la précision du dessin de Bergèse, notamment sur les avions... Fin 2012, il fait ses premiers essais pour lancer la série "Buck Danny Classic". Le concept est de s'intercaler entre les aventures des 40 premiers épisodes, la charte graphique étant d'essayer de retrouver le ton des albums de Victor Hubinon .

Texte © Dupuis

Guillaume Bianco est né le 27 octobre 1976 à Toulon. Il passe un bac arts plastiques, puis devient étudiant en première année de chinois en 1995, 1996, 1997 et 1998 (authentique).Un jour, on lui dit qu’étudiant en première année de chinois, ce n’est pas un métier, et depuis, il cherche à gagner des sous en faisant de la BD. Tout comme son compère Olivier Dutto, il devient alors élève de Tarquin à l’atelier que celui-ci anime alors le mercredi à Hyères, en 1994-1995. Il commence à publier ses premiers dessins dans un magazine régional, pour échouer à l’atelier Gottferdom où il fait des caricatures de tout le monde sur les murs. En 1998 il publie son premier album de gags, "Kegoyo & Klamédia". En 2000, il retrouve ses compères Tarquin, Dutto et Floch pour "La Véritable Histoire des Krashmonsters", avant de se lancer, en cavalier seul, dans l’aventure de "Will", album de gags plus ou moins autobiographiques sur un jeune ado attardé et son chien.

Texte et photo © Soleil

Brigitte Carrère habite en Haute-Garonne. Après des études de conseillère en économie sociale et familiale, elle choisit l'enseignement et se spécialise en sciences et techniques médico-sociales. Passionnée depuis toujours par l'art culinaire, elle anime pendant plusieurs années des ateliers de cuisine. Chez Milan Presse, elle réalise les rubriques cuisine de nombreux magazines (Julie, Manon, Toboggan, Zaza, Petites Mains...). Son expérience de travailleur social lui permet également de participer à la rédaction du courrier des lecteurs.

Texte © bedetheque.com

Né en janvier 1958 à Toulouse, il entame des études d’Arts Plastiques à Aix-en-Provence puis se lance comme maquettiste publicitaire. Dans les années 80, il commence dans la bande dessinée avec des planches pour Tintin et quelques fanzines. Les Éditions Milan le découvrent en 83, il sort "Coline Maillard et Rémi Forget", bande dessinée plus adulte avec Alain Oriol. Il collabore, la même année, à Circus. En 88, il change de maisons d’éditions. Il reprend chez Vaillant, "Tristus et Rigolus" dans Pif, "Bonnie et Slide" dans Pif Parade et "SOS vétos" dans Spirou. En 92, il débute la série "Léo Loden" avec Arleston chez Soleil. De chez le même éditeur sort "Private Ghost" en 2001 avec, pour le scénario, Crisse.

Texte © Soleil

Jean-Luc Deglin est un scénariste et dessinateur de bandes dessinées français.

 

Il est l'un des dessinateurs de l'ouvrage collectif Les Korrigans (2006), coloriste pour P'tit cosmonaute (2006) et Le Viandier de Polpette (2011).

 

Le premier tome de sa série Crapule, les aventures d'une chatte noire et de son humaine en strips humoristiques, lui vaut un certain succès.

 

Daniela di Matteo, alias Dimat, est née en 1988 à Salerno (Italie), un 26 novembre, très exactement 66 ans après l’ouverture du tombeau de Touthânkhamon. Passionnée d'art et de BD depuis toujours, elle commence par apprendre le dessin en autodidacte, avant de s’inscrire à l'École Italienne de Comix de Naples. Rapidement, elle est fascinée par les œuvres comme Skydoll, Blacksad ou encore La Quête de l’Oiseau du temps. La France lui sourit. En 2009, Daniela s’installe à Paris et publie sa première BD en deux tomes, Sideline, l’affaire Osmond, qui sera rééditée chez Hugo BD sous le titre Football business Club. En parallèle, elle travaille pour le jeu vidéo Shadows on Vatican avec l’équipe 10th Art Studio. En dehors du dessin, Daniela aime voyager. Son rêve serait de déménager chaque année pour découvrir le monde entier. Mais la véritable passion reste son travail auquel elle consacre toutes ses journées. Avec Petite Geisha, elle signe chez Soleil une jolie fable historique, avec Isabelle Plongeon au scénario.

 

Texte et photo © Soleil

Gaston, de son vrai nom Alain Rémy, est un dessinateur de bande dessinée français né au Maroc en 1965. Après plusieurs années dans le dessin de presse et le dessin animé, il s’est tourné vers la bande dessinée. Gaston a travaillé pour les éditions Vents d'Ouest, Albin Michel, Orphie, et aujourd’hui Jungle en tant que scénariste et dessinateur. Avec une vingtaine d’albums à son actif, il s’est spécialisé dans l’observation humoristique de ses contemporains. Seul ou avec des confrères, notamment Jim, il dépeint les travers des français. Gaston/Alain Rémy a aussi collaboré à l'émission Ça se discute avec Jean Luc Delarue en tant que dessinateur de presse en plateau. Il a longtemps accompagné la Caravane des quartiers, festival de musique itinérant où il a travaillé avec Manu Chao en Irlande, Barcelone, Belgique, etc. Il a dessiné sur écran géant lors de nombreux concerts. Il a écrit des carnets de voyages tout en continuant son travail de dessinateur-auteur de bande dessinée en métropole. Il est également script writer. En 2011, il vient d'achever Les Aventures de Tintin tiré du film de Steven Spielberg, toujours en tant que script writer, et directeur d'acteurs.

De son vrai nom Christian Martinez, Gine est un auteur français né le 1er novembre 1947 à Oran (Algérie). Arrivé en France en 1962, il obtient, après plusieurs déménagements, son diplôme aux Beaux Arts de Montpellier. En 1968 il part pour 15 mois sous les drapeaux. En Juillet 1970 - Il travaille pour Jean-Paul Boyer, spécialisé dans la restauration de films cinéma. En 1971- Paris - Il collabore pendant 2 ans à divers studios de dessins animés. À partir de 1975 après quelques illustrations pour divers journaux, « Gibus » Pour Formule 1 des éditions Fleurus, où il est auteur complet. Il anime 2 séries humoristiques pour le journal des Pieds Nickelés. « Sébastien Lebonbout » et « Le Rebelle d'El Paso » sur des scénarios de Raymond Maric. « La boutique de l'angoisse » pour les éditions Dupuis, où là encore il est auteur complet. Sa première grande série, Capitaine Sabre, voit le jour au Lombard en 1979, dans le journal Tintin. Il rencontre alors Didier Convard et tous deux entament une collaboration qui durera plus de vingt ans. Convard et Gine sont les auteurs de séries importantes comme Mathieu Lamy, Neige, le Triangle Secret, toutes trois aux éditions Glénat, ainsi que de Last chez Blanco qui deviendra Finkel chez Delcourt. En 1999, il crée la maison d'édition Gibus (du nom de son premier personnage). Il sortira un journal "Nouvelles de Sabre" qui, comme le titre l'indique, informe les amoureux de cette série sur l'univers secret du Capitaine. Le projet est de rééditer tous les albums du Capitaine Sabre et de sortir de nouvelles histoires. Seul les deux premiers albums paraitront... Il a publié en 2009 le second tome d'un diptyque sur lequel il assurait le dessin et le scénario, qui lui tenait à cœur et intitulé La Grande Ombre (collection Loge Noire). En 2011, il lance une nouvelle série avec Gilles Chaillet au scénario, un peplum portant le titre : Les Boucliers de Mars. Au Festival BD d'Ajaccio, Gine a reçu le prix Évasion pour le premier tome de cette série.

Jim est né en 1966. Après son Bac, il étudie pendant 3 ans à l'École de bande dessinée d'Angoulême. Scénariste, dessinateur, il travaille aussi bien pour le dessin animé que pour la bande dessinée. Auteur chez Vents d'Ouest de plus de 30 albums d'humour qui rencontrent un vif succès auprès du public, il est également scénariste (sous le pseudo de Téhy) de Fée et Tendres Automates. Son association avec Fredman a déjà donné naissance à de nombreux ouvrages désopilants et dévastateurs, tous de très grands succès publics ! Il a également publié la série Yiu chez Soleil, en tant que coscénariste avec Guénet, Vax et Renéaume (13 albums parus), la série L'Ange et le Dragon avec Lalie et la série Reign, avec Cara. Petites Eclipses avec 'Fane, publié en 2007 chez Casterman Écriture, a marqué une évolution vers un travail plus intimiste. En parallèle, Jim / Téhy réalise des courts métrages, participe à l'écriture de pièces de théâtre et travaille en collaboration avec Mercredi Films qui développe trois de ses scénarios de longs métrages et une série TV. Avec 70 albums, plus d’un million d'exemplaires vendus dans la collection Jim et plus de 300 000 signés Téhy, l'auteur aux deux pseudonymes est aujourd'hui un auteur incontournable du 9e art.

 

Texte © Vents d'Ouest

Après avoir travaillé dans le secteur du cinéma d'animation pendant une vingtaine d'années, Juan, qui signe encore de son vrai nom Jean-Louis Garcia, débute dans la BD en 1999 comme assistant de Ptiluc sur la série Rat's éditée chez Les Humanoïdes Associés. Puis c'est avec Jim que, Jean-Louis, devenu Juan sur les conseils de Ptiluc, collabore le temps de deux albums chez Vents d'Ouest, Le Désir puis Le Bébé, respectivement en 2005 et 2006. C'est cette collaboration qui va donner à Juan l'opportunité de s'attaquer à sa première série Paddock, Les Coulisses de la F1 en compagnie de Pat Perna au scénario, série dont le premier tome paraît en 2007, et qui compte à ce jour 4 tomes. Entretemps, un nouvel album de Rat's (le tome 10) sort en 2009 chez Soleil, puis en 2010 débute la collaboration avec Fane sur La Légende de Little Boost , qui recevra l'Éléphant d'Or du Festival de Chambéry en 2011 et qui est réédité chez Vents d'Ouest. Juan réalise aussi deux albums de la série des Guides en BD : le Guide des mômes et le Guide des chats.

Photo © Bamboo

 

Marc Armspach, dit Marko, est né en 1969 à Bordeaux. En 1989, après un passage dans les Studio Ellipse pour travailler sur la série animée Babar, il monte son premier atelier. Orregea et Pedro Mari sont ses deux premiers ouvrages BD en langue basque. S’enchaineront divers travaux dans l’illustration et autres productions audiovisuelles en tant qu’assistant puis animateur. En 2001, il signe avec Olier le tome 1 de l’Agence Barbare aux éditions Bamboo (série de 4 tomes, Tome 2, prix “jeunes auteurs” salon d’Arles). En 2003, il reçoit le prix méditerranée au festival d’Ajaccio pour Gartxot, un album co-réalisé avec Asisko Urmeneta. Entre direction d’animation et direction artistique pour des projet d’animation TV et cinéma, son travail de graphiste pour Kukuxusumu et divers projets d’illustration, Marko continue de collaborer sur de nouveaux projets personnels et collectifs en BD. En 2009, il revient chez Bamboo avec le tome 1 des Godillots (sur un scénario d’Olier), Album qui reçoit dès sa sortie le prix du meilleur album au salon de Bédécines, les aventures d’une escouade au fort caractère sur le front de 14/18, puis attaque l’aventure d’un tour du monde avec les Béka pour la collection lancée par Dargaud avec le magazine Géo (2 Tomes à ce jour).

 

Texte © Dargaud

Julien Neel est né en 1976 en banlieue parisienne. Il a arrêté l'école en seconde, après y avoir beaucoup dessiné et très peu écouté, et a commencé à travailler dans le graphisme et la publicité. Puis , il est devenu directeur artistique chez un éditeur de cartes postales à Aix-en-Provence. Il est resté dans la ville, mais a fini par quitter les cartes postales pour poursuivre son travail graphique en indépendant. Il a beaucoup oeuvré pour internet et les jeux vidéo avant de voir ses strips publiés dans le Mégazine Tchô ! Son premier livre, paru en 2004 chez Glénat (collection Tchô !), a donné naissance à Lou et lui a valu le prix Jeunesse au festival d'Angoulême 2005.

 

Texte et photo © Gallimard

Né en 1974, Loïc NICOLOFF est marqué à vie par « L’Empire contre-attaque » qu’il voit au cinéma à 6 ans… C’est alors qu’il se passionne pour les histoires, qu’elles soient racontées dans des livres, sur grand écran ou dans les bandes dessinées. Avec une maîtrise d’informatique de gestion en poche (devenue soudainement inutile), il se lance dans l’écriture de scénarios pour le cinéma. En quelques années, il réalise huit courts métrages et rédige plusieurs scénarios de longs métrages dont aucun ne parvient sur le grand ou le petit écran. Sa rencontre avec Arleston va le lancer dans le scénario de BD pour lequel il se passionne. Tout en écrivant plusieurs histoires courtes parues et à paraître dans Lanfeust Mag’. Il collabore avec le célèbre scénariste sur la série "Léo Lode"n qui se passe à Marseille, sa ville natale où il vit toujours. Il travaille actuelement sur ses propres séries à venir.

 

Texte © Soleil

Ptiluc est né en décembre 1956. Des années lycées aux premières publications, il s'obstine à mettre en scène des rats errants dans le monde délabré d'une immense décharge, fable parodique et sombre sur la condition humaine. Son premier album de la série "Pacush Blues", sortira fin 1982 aux éditions Vents d'Ouest. Il en sera l'unique auteur durant deux ans. Durant une quinzaine d'années, il a toujours tenté de comprendre les turpitudes des hommes à travers ses fables animalières qui, après les rats, commencèrent à sévir en cases avec d'autres espèces, singes et cochons principalement. Il avait d'ailleurs, dans ses histoires de "La Foire aux cochons", commencé à fortement s'intéresser à Hitler, cas hors norme et monstrueux des dérives de la nature humaine. En mars 2019, il publie chez Dupuis - avec Bernard Swysen au scénario - l'album "Hitler", dans la collection "La véritable histoire vraie".

Depuis une vingtaine d'années, Ptiluc voyage régulièrement sur sa vieille bécane dans les contrées les plus reculées de cette planète pourrie. Des chaos de l'Afrique centrale, aux lointaines terres des goulags sibériens, il semble toujours en recherche d'une vague compréhension des égarements de l'humanité. Petit à petit, il a fini par avoir sa place reconnue dans le petit cercle des motards voyageurs au long court... Il peut attaquer sans angoisse sa soixantaine ; entre la BD et la moto, il a finalement réalisé ses deux rêves de gosse...

Emmanuel Reuzé, né à Châtellerault, est un photographe et dessinateur de bande dessinée français. Après des études à l'École supérieur des beaux-arts de Rennes, il se fait connaître comme photographe et réalisera une quarantaine d'expositions. Mais il est aujourd'hui surtout connu pour son travail dans la bande dessinée. Ses premiers dessins professionnels paraissent dans Psikopat où il va alors publier fréquemment des pages, seul ou avec Messina, et illustrer des articles de Jean-Luc Coudray qui revisitent les héros classiques de la bande dessinée (de Gai-Luron à Alix...). En 2002 il publie sa première bande dessinée chez EP Éditions, une adaptation du célèbre Ubu roi. Deux autres volumes, eux totalement inventés, suivront avec les mêmes personnages. Il se réclame de la double influence de René Goscinny, pour la forme, et des humoristes du non-sens - particulièrement des Monthy Python -, pour l'esprit.

 

Texte et photo © EP Éditions

Ulysse Terrasson est un auteur français né en 1985. Après une prépa littéraire et une licence en Lettres Modernes, il écrit à Montpellier et est libraire le reste du temps. Après "Plein de promesses", son premier roman, il signe avec "Une Nuit à Rome" l'adaptation du roman graphique de Jim.

Né à Charleroi en 1972, Étienne Willem a suivi des études d’histoire à l’université de Liège. Il travaille au studio d’animation 352 au Luxembourg comme superviseur story-board. Auteur aux Éditions Paquet de la série "Vieille Bruyère et Bas de Soie" (3 tomes disponibles). Il a réalisé ensuite la série "L'Épée d’Ardenois" en mettant en scène des personnages animaliers dans un contexte médiéval. Il travaille désormais sur une série d’inspiration steampunk "Les ailes du singe".

 

Texte © Paquet

ARTS MÉDIA - 51, rue Pierre Sémard - 34200 Sète - GÉRARD MOLKHOU 06 11 82 91 80

Adresse postale : 13, rue Pierre et Auguste Massaloup - 34140 Mèze

Association loi 1901 créée en 2002 , déclarée en préfecture de l'Hérault sous le N° W301003594 - SIRET : 444 250 732 00013 - CODE APE 9499Z

Titulaire de la licence d’entrepreneur de spectacles Cat. 2 et 3 (2-1086565, 3-1086564)

réalisation b2M 2020